Un musicien en naissance

Depuis bien longtemps je n’osais plus toucher le clavier, mais j’ai osé le ressortir dernièrement et je vous propose de la nouveauté avec cette vidéo youtube de mon tout premier essai en tant que musicien…

Axel4arts – Income

Le premier incoming d’une série qui débute en ce moment même pour le plaisir des oreilles.

Bonne découverte, bonne écoute et à bientôt !

Ambiance – Musique Cosmique

Cette fois-ci une petite découverte musicale avec cette sélection de ma dernière recherche créative.

Un son cosmique pour ambiance, certainement compatible avec la démarche créative !

Bonne écoute…

BeatMaking – Composition Sonore

Je suis disponible pour vos créations musicales sur mesure, mais également disposé à vendre des musiques existantes à destination de clips, albums, EP, et autres.

Vous pouvez retrouver sur Youtube (Axel4arts) un petit échantillon de mes travaux sonores.

Je vous laisse avec ce petit BreakBeat maison, conçu principalement pour les BBoys et leur entraînement !

Mentale 15 : Connexion Créative

Connexion Créative

Pour certains c’est naturel, une lampe créative est allumée en permanence non loin des portes de la réflexion et des idées. Cependant il n’est pas impossible de construire cette connexion créative.

À l’image de l’escalier, il est un ensemble de paliers à franchir nous rapprochant de cette lampe jusqu’à la placer au sommet de ces marches.

Une foi allumée, elle inonde naturellement les circuits de l’imagination, et finit par fertiliser la créativité. L’escalier est plus ou moins solide selon les individus et leur force à le vouloir présent, mais plus le temps passe et plus sa structure devient définitive.

Marches en lumière

✨ Comment fabriquer cet escalier ?

La méthode la plus simple et la plus efficace reste celle de la pratique artistique avec une préparation générale bien menée sur les idées et les habitudes d’inspirations « permanentes » : la passion est le meilleur moteur.

Cependant, il est aussi possible par la pratique mentale d’accélérer le phénomène ou de créer complètement cette structure mentale.

Entrer dans la pensée, faire de la place et allumer une lampe à destination créative, régulièrement est déjà un acte d’une force incroyable. Créer une structure mentale solidifiant la structure de la lampe, l’enrichissant : pied, abat-jour, décorations, fixations, etc… Permet d’augmenter la stabilité de sa présence.

Mentale 14 : Le pont du rêve

Le pont du rêve

Se diriger vers le rêve, partir de l’autre côté est un pont entre deux mondes : Extérieur et Intérieur. Se déplacer de l’un à l’autre, c’est être placer sur le pont, entre les deux rives.

Naturellement, nous atteignons un état méditatif au moment de nous endormir qui permet de rêver avant ou après avoir perdu conscience. C’est cet état qui est symbolisé par le pont.

Savoir l’emprunter, se déplacer entre ses deux bords et étudier la distance revient à contrôler l’état de rêve, le déclencher, l’arrêter. Cela permet d’interagir, de prendre conscience, de manipuler le rêve.

Savoir se déplacer dans le rêve est une opportunité d’avoir la main sur nos fantasmes et désirs jusqu’à résoudre la question fondamentale « pourquoi je me motive à telle ou telle tâche ».

Confluences

✨ Pourquoi impacter le rêve ?

Lorsque nous exécutons un travail, lorsque nous découvrons un instrument de musique ou un nouvel ami, c’est toute la mapemonde du rêve qui influe sur nos pensées et notre imaginaire.

Être en capacité de dialoguer dans cet autre monde, c’est être capable d’étudier à nouveau les phénomènes qui excitent notre perception : dans la même lignée que la manipulation de l’imagée.

Se remettre en question, changer notre état d’âme et nos habitudes, tendre vers un modèle différent sont des possibilités de l’interaction avec le rêve.

Toute la zone d’inspiration, de motivation, d’idée peut être complètement revisité par la rêve.

Mentale 13 : Le Silence

Le Silence

Silence, comme résilience ou absence, est un calme et un apaisement profond de la pensée. C’est une sorte d’état où toute effervescence automatique s’éteint, dans une forme de vide laissant place au plein du silence.

Toucher le silence, ce n’est pas tout évacuer jusqu’à toucher le rien. Le silence est une valeur à elle seule définie comme « sans action sonore ».

Le son, est une vibration, quelque chose de l’ordre ce l’activité physique devenant audible : toucher le silence, c’est s’arrêter, cotoyer le non-mouvement.

De toute sorte, de toute forme, le mouvement existe dans toutes les parties de corps aussi bien visible qu’invisible et la science de l’arrêt est une expertise à elle seule.

Pilier d’orée

✨ Comment s’arrêter ?

Prendre un temps non définit, sans valeur et sans préoccupation pour s’arrêter et rester immobile.
Laisser à la pensée la même attente et stopper toute occupation mentale.

Parfois, penser au mot « Silence » est d’une aide précieuse car il instaure lui même sa valeur dans toute cette effervescence : lui laisser une place.

Prendre conscience du silence qui s’instaure, en connaître la texture, la teinte, le bruit, l’idée, le repérer pour le rendre plus accessible et connu.

Il convient ensuite de voyager dans le corps, avec en point de mire tout ce qui déroge à l’état de silence pour aller lui donner cette nouvelle sonorité silencieuse.

Petit à petit, s’arrêter, encore et encore après avoir ralentit jusqu’à se rapprocher au plus proche de lui, le Silence.

Mentale 12 : Stimulation créative

Stimulation créative

Créer demande une activation des sens, de faire une alchimie particulière entre eux dans le but d’obtenir la teinte idéale.

Mélanger l’essentiel de l’inspiration pour rendre un effort créatif est de l’ordre d’une réflexion abstraite liée à l’essor de l’imagination sous forme de transes ou de rêveries.

Avec ou sans but primaire, il s’agit de faire sortir de soi, d’exprimer ce qui est à l’intérieur sous des formes appartenant à nos goûts.

Masque des masqués

✨ Comment la stimuler ?

La créativité est un transformateur et nécessite donc une matière première. La stimuler c’est avant tout trouver les phénomènes d’inspiration autour de nous.

Savoir regarder et s’inspirer, se questionner et faire lien. Rendre à une texture la qualité d’esthétique, de forme, donner à une odeur un visage ou à un son, un événement.

Reconnaître les habitudes qui nous apporte de la créativité, du lieu de vie jusqu’à la forme des repas est une ressource exaltante.

Mentale 11 : La pensée animée

Pensée animée

Animer sa pensée, c’est laisser une place dans les tissus du mental à faire évoluer les mots en images jusqu’à ce que les phrases s’éteignent. Images variées selon la personne, c’est un phénomène que l’on pourrait décrire comme une synesthésie intérieure.

Le nombre d’informations situées en une image est aussi grand que celui contenu dans un paragraphe, aussi la vitesse d’analyse se voit multipliée : c’est une qualité attribuée à certains génies qui pourtant est de l’ordre de l’accessible.

Texturiser la pensée, lui attribuer des valeurs esthétiques et évolutives, déformables à souhait est un jeu qui est corrélé directement à l’imagination, au service de la réflexion.

Les citrons du Rooftop

✨ Pourquoi faire ?

Augmenter la vitesse d’analyse mais aussi sa qualité. Une foi le phénomène maîtrisé nous admirons une qualité de silence mentale rarement accessible et nous pouvons réviser nos langages corporels.

Dans l’exemple de la danse, réfléchir au mouvement suivant directement par l’image du mouvement permet d’enrichir notre volonté artistique, il n’est plus question de trouver un vocabulaire complexe au langage créatif.

Clef évidente de l’artiste, un sportif verra également une grande avancée dans l’utilisation de ce phénomène, dans la même lignée que celle du danseur.

Mentale 10 : Traduction de l’imagé

Traduction de l’imagé

Traduire l’imagé, c’est créer, laisser l’image prendre sa forme concrète au travers d’un acte créatif. Lorsque l’idée est transformée apparaît alors un message digne d’art.

Ce phénomène d’alchimisation de la matière peut survenir sans technique réelle grâce à une concentration unique entre l’imagée et l’acte : c’est toute la critique faite à certains travaux abstrait, la clef démontre une technicité de l’intellect bien complexe.

Cette technique vient de la capacité à faire traverser l’imagination dans le versant du réel en faisant tomber toutes les barrières de la déformation. Ces barrières sont des freins existant dans le mental et limitant notre connexion à l’art de créer.

En Quête

✨ Comment créer ainsi ?

Après avoir remplit l’imaginaire de sa source créative, l’acte de transformation doit opérer. Sa réussite dépend premièrement de la présence de barrières limitantes vers l’acte concret.

Pour travailler à déverrouiller les mécanismes créatifs, l’expression du corps reste le meilleur outil : danser, s’exprimer sans contrainte et sans code, être placé seulement dans la mouvance de l’imagé est une clef de travail.

Le même travail peut être fait directement par le mental en laissant une scène dans la pensée pour s’y déplacer librement, dans le mouvement de l’idée sans frein.

Mentale 9 : Imagination et Source

Imagination et source

L’imagination comme source, un lieu où les limites n’existent pas permettant les découvertes les plus nombreuses est aussi l’endroit situé exactement entre l’observation et la réponse à celle-ci.

Réel phénomène transitoire de la question, l’imagination est le moteur de la détermination. Lorsque quelque chose de simple se passe, l’imagination sait en faire l’unique et grandiose événement.

Transformable à souhait, lorsque l’état imaginatoire est maîtrisé, l’étendue des possibles devient illimité dans cette parcelle de l’irréalisme : c’est la clef de l’artiste, et celle du déterminé.

L’antre des fées

✨ Comment la maîtriser ?

Maîtriser l’imagination est une discipline à elle seule : savoir la percevoir jusqu’à la rendre palpable tout en sachant la maintenir présente au delà de son facteur éphémère, la transformer à souhait et comprendre le but de la transformation sont des apprentissages.

Il est d’abord nécessaire de s’assoir les yeux clos et de travailler à placer une scène dans la pensée, support de l’image avant sa transformation.
S’entraîner à maintenir cette scène, y faire évoluer des personnages est un art du psychisme permettant de développer des acuités mentales.

Lorsque nous sommes capable de maîtriser l’image imaginée dans son instant présent, nous devenons maître de l’essor de notre détermination dans son phénomène imagé d’impressionisme : c’est la clef de la motivation et de la détermination, la transformation de l’imagination du but.